Le Site du dernier matou

Le site qui fait miaou!

Aucun commentaire

Connaissez vous le Slot-Racing ? Ce sont des circuits sur lesquels on fait tourner des voitures électriques. J'en ai eu un étant enfant et je m'y suis remis bien plus tard en m'inscrivant dans un club (je vous assure ça existe).

Cependant le premier problème est de faire un circuit. On peut suivre les instructions fournies mais le plus sympa c'est de réaliser ses propres tracés. Et là se pose un problème, il faut que ça ferme. Je passerais sur le problème du manque de rails (les éléments du circuit), car on peut les acheter individuellement. De nombreuses marques le proposent mais il est plus économique de savoir quoi acheter. Des logiciels existent pour simuler votre circuit avant et éviter les mauvaises surprises.

Mais les systèmes 400,600 et 800 de SlotFire me semble les plus impressionnants. En effet quelques soient les modules choisis, ça ferme parfaitement. Je vous laisse essayer. Comme je ne crois pas à la magie, j'ai essayé de trouver le truc. Et voici le résultat. Bonne lecture!

Pour les plus curieux, j'ai réalisé le document avec LaTeX et Asymptote, voici la source.

Aucun commentaire

Il y a des dictons pour les mois, pour ma part ce fut :

En juillet, l'alimentation est cassée!

Première panne, la connexion d'alimentation de mon ordinateur portable devient inutilisable. La broche de la connexion interne de l'ordinateur est restée dans l'embout du chargeur. Il me restait juste assez de batterie pour récupérer mes fichiers. Merci les synchronisations régulières grâce à Unison.

Ensuite j'ai pu récupérer un chargeur fonctionnel en délogeant la broche de la connectique grâce à une aiguille de couture et de la patience. Un grand merci au paternel pour le conseil.

Puis le démontage de l'ordinateur portable. Pour démonter un ordinateur portable toujours la même chose, bien chercher toutes les vis et ne pas hésitez à ouvrir ensuite. Personnellement je casse toujours une ou deux pattes au premier démontage, je ne sais pas s'il est possible de démonter un portable sans casse. J'isole la carte mère afin de dessouder la connectique défectueuse.

N'ayant jamais réaliser d'opération de ce type, j'ai appris que la première étape consiste à rajouter de l'étain. Je sais ça parait contre productif mais c'est la seule manière de faire fondre l'étain déjà présent. Ensuite j'ai alterné chauffe et utilisation de la pompe à dessouder pour retirer la connectique. J'ai pris tellement de temps à réussir que je croyais avoir grillé la carte mère. Pour éviter des frais inutiles, j'ai soudé deux fils à l'emplacement de la connectique et j'ai remonté l'ordinateur.

Deux fils

Après un test rapide (attacher les deux fils sur le transfo), j'ai pu vérifier que l'ordinateur fonctionnait toujours. J'ai donc récupérer une connectique d'alimentation sur une carcasse d'ordinateur portable qui traînait et je l'ai soudé aux deux fils après avoir scotcher le tout. Ce n'est pas top mais ça marche.

Du scotch
Une alim baladeuse

Le même mois une autre alimentation a admis ses limites enfin la connectique. Comme pour l'ordinateur une réparation assez brouillon mais qui fonctionne, j'ai juste coupé le fil d'alimentation et étamé les deux conducteurs. Comme l'appareil pouvait aussi être alimenté par piles j'ai juste placé les fils étamés dans le logements des piles. Ça reste en place et tout fonctionne.

Ça tient.

Deux réparations qui n'illustreront pas les guides de bricolage mais qui dépannent bien

Aucun commentaire

Dans le dernier article, j'expliquais l'installation d'Openbox sous Debian. Voyons comment personnaliser l'affichage en ajoutant un thème.

Pour changer de thème, j'utilise lxappearance. On peut y choisir différents types de thèmes, pour :

  • l'interface,
  • les icônes,
  • les curseurs.

Pour les icônes, je choisis "Faenza-dark" (Installer le paquet "faenza-icon-theme", logique) et pour les curseurs "Adwaita". Pour le thème de l'interface je pars du thème "Arc-Dark" (Installer le paquet "arc-theme"), que je vais modifier.

Je récupère les deux répertoires gtk du thème "Arc-Dark" dans mon répertoire personnel :

cd ~
mkdir -p .themes/test
cp -r /usr/share/themes/Arc-Dark/gtk-2.0/ .themes/test/
cp -r /usr/share/themes/Arc-Dark/gtk-3.0/ .themes/test/

Je peux choisir le thème test avec lxappearance (installer le paquet du même nom au besoin), pour l'instant c'est le même que "Arc-Dark".

Le résultat est propre et net mais les couleurs trop froides à mon gout. Je vais les modifier en faisant tourner ce script python dans le dossier du thème. Attention, ce script nécessite l'installation du paquet "python3-pil".

Voila, le script a inversé les canaux rouge et bleu pour passer à des couleurs chaudes. Si on se limite à cette inversion le bleu clair devient orange et le gris froid un gris chaud. Mais le script accentue la présence de rouge quand le bleu est beaucoup plus présent que les rouge et vert du thème de d'origine, ce qui donne une dominatrice dominante rouge à l'ensemble.

Mais il n'y a pas que GTK, il y a aussi Qt. Pour l'instant seul les applications GTK 2 et 3 arborent ses couleurs. Les applications utilisant Qt non! Par exemple qpdfview utilise le thème par défaut.

Dans leur infinie sagesse, les équipes de Qt nous permettent d'utiliser un thème GTK2. Pas besoin de recréer un thème pou Qt, il suffit de lui dire à Qt d'utiliser le thème GTK. Pour Qt4, après l'installation du paquet "qt4-qtconfig", lancer "qtconfig-qt4" pour choisir d'utiliser le thème GTK+. Pour Qt5, il faut installer le paquet "qt5-style-plugins" et créer un fichier "environment" dans le répertoire "~/.config/openbox/" contenant :

export  QT_QPA_PLATFORMTHEME=gtk2

Une déconnexion et une reconnexion plus tard, les applications Qt utilisent aussi le même thème :

Et voilà pour le thème des interfaces. Il ne reste plus qu'à travailler sur Openbox, Tint2 et Conky pour que le tout soit uniforme.

Aucun commentaire

Installation
Après avoir installé une Debian 8 "Jessie" sans environnement de bureau, je vous propose mon installation et ma configuration d'Openbox. Tout au long des installations, j'installe aussi les paquets recommandés (réglage par défaut de Debian).

Pour commencer, j'installe le gestionnaire de connexion lightdm, le gestionnaire de fenêtres openbox et un émulateur de terminal xterm :

sudo aptitude install lightdm openbox xterm

Pour voir le résultat :

sudo service lightdm start

ou redémarrage de l'ordinateur.
l'écran de connexion
Après avoir renseigné identifiant et mot de passe, Openbox se lance avec aucune notification. Qu'il est discret ce gestionnaire de fenêtres!
Openbox

Personnalisation du menu
Allez un clic droit, pour faire apparaître le menu. Pas grand chose dans le menu mais on va y remédier avec trois paquets :

sudo aptitude install menu-xdg openbox-menu obmenu

Un menu intitulé Debian apparaît avec tout les programmes déjà installés. Au besoin n'hésitez pas à redémarrez OpenBox (entrée "Restart" dans le menu) :
le menu d'Openbox
Pour personnaliser le menu, l'utilitaire Openox menu editor ( dans Debian>Applications>Système>Administration) un peu rustique mais très efficace.
Openbox menu editor
Pour les acharnées du fichier texte, vous pouvez aussi éditer le fichier "~/.config/openbox/menu.xml".

Personnalisation d'Openbox
Pour personnaliser Openbox vous avez du déjà remarquer "Obconf" dans le menu. Mais pour plus d'options, l'édition du fichier rc.xml est requise. S'il n'est pas présent dans le répertoire de configuration récupérer le dans "/etc/xdg/"

cp /etc/xdg/openbox/rc.xml ~/.config/openbox

Vous pouvez ajouter ou modifier des raccourcis clavier dans la section "keyboard" :
Pour lancer une application, ici le lanceur d'applications "gmrun" (ce serait ce une mise en abîme) à l'appui des touches alt et F2 :

    <keybind key="A-F2">
      <action name="Execute">
        <command>gmrun</command>
      </action>
    </keybind>

Ou pour placer vos fenêtres en 1/4, 1/2 et 2/3 d'écran à l'aide de la touche super et du pavé numérique :

    <keybind key="W-KP_1">
      <action name="Unmaximize"/>
      <action name="MoveResizeTo">
        <width>50%</width>
        <height>50%</height>
        <x>0</x>
        <y>50%</y>
      </action>
    </keybind>
    <keybind key="W-KP_2">
      <action name="Unmaximize"/>
      <action name="MoveResizeTo">
        <width>100%</width>
        <height>50%</height>
        <x>0</x>
        <y>50%</y>
      </action>
    </keybind>
    <keybind key="W-KP_3">
      <action name="Unmaximize"/>
      <action name="MoveResizeTo">
        <width>50%</width>
        <height>50%</height>
        <x>50%</x>
        <y>50%</y>
      </action>
    </keybind>
    <keybind key="W-KP_4">
      <action name="Unmaximize"/>
      <action name="MoveResizeTo">
        <width>50%</width>
        <height>100%</height>
        <x>0</x>
        <y>0</y>
      </action>
    </keybind>
    <keybind key="W-KP_5">
      <action name="Unmaximize"/>
      <action name="MoveResizeTo">
        <width>66%</width>
        <height>66%</height>
        <x>center</x>
        <y>center</y>
      </action>
    </keybind>
    <keybind key="W-KP_6">
      <action name="Unmaximize"/>
      <action name="MoveResizeTo">
        <width>50%</width>
        <height>100%</height>
        <x>50%</x>
        <y>0</y>
      </action>
    </keybind>
    <keybind key="W-KP_7">
      <action name="Unmaximize"/>
      <action name="MoveResizeTo">
        <width>50%</width>
        <height>50%</height>
        <x>0</x>
        <y>0</y>
      </action>
    </keybind>
    <keybind key="W-KP_8">
      <action name="Unmaximize"/>
      <action name="MoveResizeTo">
        <width>100%</width>
        <height>50%</height>
        <x>0</x>
        <y>0</y>
      </action>
    </keybind>
    <keybind key="W-KP_9">
      <action name="Unmaximize"/>
      <action name="MoveResizeTo">
        <width>50%</width>
        <height>50%</height>
        <x>50%</x>
        <y>0</y>
      </action>
    </keybind>

Ou encore pour lancer des menus d'Openbox :

    <keybind key="A-F1">
      <action name="ShowMenu">
        <menu>root-menu</menu>
        <position>
          <x>center</x>
          <y>center</y>
        </position>
      </action>
    </keybind>
    <keybind key="A-F3">
      <action name="ShowMenu">
        <menu>client-list-combined-menu</menu>
      </action>
    </keybind>

Démarrage automatique
Pour lancer des applications dès le démarrage, il faut créer un fichier "autostart.sh" dans "~/.config/openbox":

# Gestionnaire de transparence
compton &
# Activation du pavé numérique
numlockx on &
# Un fond d'écran
feh --bg-center /usr/share/wallpapers/joy/images/contents/1280x800.png &
# Lancement de conky
conky &
# Lancement de la barre de taches Tint2
tint2 &

Pensez à les installer avant :

sudo aptitude install compton numlockx feh conky-std tint2

On arrive au résultat suivant :
Openbox Conky Tint2

Comme il n'est de bonne compagnie qui ne se quitte :

sudo aptitude install obsession

et ajouter ces lignes à "menu.xml" :

		<item label="Quitter">
			<action name="Execute">
				<execute>obsession-logout</execute>
			</action>
		</item>

Vous obtiendrez un menu comme celui-ci, lorsque vous choisissez l'entrée "Quitter" du menu :
Obsession

Au final
Openbox a beaucoup d'autres possibilités de configuration et de personnalisation, j'en présenterai dans de prochains articles. Un dernier mot pour l'empreinte mémoire, Openbox occupe de deux à presque sept fois moins de mémoire et est donc démarre tout aussi rapidement.
Quelques mesures : Openbox et Tint2 : 80Mo, LXDE : 180Mo, XFCE : 190Mo, MATE : 220Mo, Gnome : 410Mo, KDE : 530Mo.

1 commentaire

Grâce à un bon nombre de briques et quelques notions de géométrie, j'ai pu réaliser les solides de Platon en Lego :

Le tétraède ou pyramide à base triangulaire.

L'héxaèdre ou le cube.

L'octaèdre.

Le dodécaèdre.

L'icosaèdre.

Les rolistes auront reconnu leurs dés à 4, 6, 8, 12 et 20 faces. Après de telles réalisations je tente les solides d'Archimède et en particulier le tétraèdre tronqué. Mais après la réalisation des faces hexagonales impossible de placer les faces triangulaires, elles sont trop grandes.

En effet si toutes les faces sont réalisés avec des plaques 1x8, elles ne représentent pas l'arête du polyèdre. Si on prend l'exemple du triangle :

La ligne bleue représente le triangle équilatéral dessiné par les plaques 1x8 mais les arêtes du polyèdre sont représentés par la ligne rouge plus grande.

Les côtés du triangle bleu mesure sept fois l'écart entre deux tenons soit 56mm en tout. Combien mesure les côtés du triangle rouge? Pour trouver le résultat on peut passer par l'apothème, et on trouve 83,713mm. Le problème c'est qu'on trouve 72mm pour le carré, 67,625mm pour le pentagone et 65,238mm pour l'hexagone. Le détail des calculs est ici. Impossible de construire les solides d'Archimède avec ce système.